The World Behind Language Learning

Written by Ely, edited by Bryce

Guest Blogger's Website

Nothing in my life would be the same if I had not spent Saturday afternoons translating my favorite songs and pausing & repeating after Hermione in the Harry Potter movies 10 years ago.

Ma vie ne serait pas la même si, il y a 10 ans, je n’avais pas passé mes samedis après-midis à traduire mes chansons préférées ou à mettre Hermione en pause pour pouvoir répéter tous ses dialogues dans Harry Potter.

As an introverted teenager, I was often urged by my parents to go out more, to open my bedroom door, be less in my own head. I was called a grandma repeatedly during my uni years, when I denied invitations to spend more of the early hours of the day out and about, dancing, drinking, partying and having fun.

Adolescente introvertie, mes parents m’invitaient souvent à sortir plus, à ouvrir plus souvent la porte de ma chambre, à passer moins de temps dans ma tête. À l’université, on m’a souvent appelée Grand-mère quand je refusais de passer mes petits matins à danser, boire, faire la fête, à m’amuser.

But I’ve always had a lot of fun. I’ve always loved learning and languages were my thing. I had fun looking for the most native resources to learn from; I had fun listening to British radio, watching American movies, catching the latest episodes of Spanish TV shows. I had fun learning songs by heart, looking up new words (and impressing my classmates with vocabulary I’d known before the lesson even started, I must admit).

En réalité, je m’amusais beaucoup. J’ai toujours adoré apprendre et les langues, c’était mon truc. Je m’amusais à trouver les ressources les plus natives possibles pour apprendre; je m’amusais en écoutant la radio britannique, en regardant des films américains, en me mettant à jour dans mes séries espagnoles. Je m’amusais en apprenant des chansons par coeur, à chercher de nouveaux mots (et j’avoue, à impressionner mes camarades quand je connaissais le vocabulaire d’une nouvelle leçon avant même qu’elle n’ait commencé).

Knowing 2 languages other than my mother tongue has given me opportunities I’d never dreamed of, and the Nelson Mandela quote you can find on this website never rang so true.

Même dans mes rêves les plus fous, la connaissance de deux langues en plus de la mienne ne m’amenait pas aux opportunités que j’ai aujourd’hui, et les mots de Nelson Mandela que vous pouvez trouver sur ce site sont très justement appliqués à ma vie.

Today, every day feels somewhat like to a Saturday afternoon spent in the comfort of my room, learning what makes me the most excited to learn about. I am confident enough with my language skills to work in a language that is not mine, to connect with people who I have almost nothing in common with other than our humanness, and I get to make life plans with someone who’s spent almost all his life on the other side of the Atlantic Ocean & opposite hemisphere.

10 ans plus tard, chaque jour ressemble à un samedi après-midi passé dans le confort de ma chambre, à apprendre ce que j’aime le plus. J’ai assez de confiance en mes compétences linguistiques que pour pouvoir choisir de travailler dans une langue qui n’est pas la mienne, d’être en contact avec des gens avec qui je n’ai en commun que mon humanité, et j’ai la chance de pouvoir partager des projets de vie avec quelqu’un qui a passé la plupart de sa vie de l’autre côté de l’Océan Atlantique et dans un autre hémisphère.

Ely_ShortBio_English.png
 

 
In